1 2 3 4 5 6 7 8  199 200 201

arth78 le Mardi 01 avril 2014 à 13:37 - Lire les 16 commentaires

Chaque année, Valve a l'habitude de créer au moins un nouveau jeu. Après Alien Swarm en 2010, Portal 2 en 2011, Counter-Strike: Global Offensive en 2012 et DotA 2 en 2013, la firme au piston vient d'annoncer sa toute nouvelle création « Assault Chicken Vendetta ».

Synopsis :

« Première extension de CS:GO, ce jeu va vous permettre de contrôler la troisième faction secrète du jeu : les poulets (Chicken). Cela peut vous paraitre un peu fou, mais les poulets sont les créatures les plus intelligentes de CS:GO, qui étaient jusqu'à maintenant pacifiques et neutres. Ils vous prévenaient parfois de l'arrivée d'un ennemi, mais ne s'engageaient pas plus dans le conflit entre terroristes et CT.

Cependant, les poulets sont très rancuniers. A force de se faire tuer par milliers par les joueurs, et ce sans raison valable, ils ont commencé à préparer leur ultime vengeance. L'apparition du mode [i]deathmatch de Valve, où tuer un poulet rapporte un point, a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase et a déclenché la terreur auprès de ces créatures, jusqu'alors inoffensives.[/i] »

Après un an de préparation, cette extension est donc prête et sera disponible dès le mois prochain. Si vous êtes intéressé par celle-ci, nous vous laissons jeter un œil sur ce que proposera ce nouveau jeu :

  • Nouveau mode de jeu Chicken Defusal : Les poulets se sont alliés avec les terroristes et acceptent de sacrifier l'un des leurs pour faire exploser la bombe. Les CT doivent alors courir après le poulet sur toute la map pour la désamorcer
  • Nouveau mode de jeu Seul contre Tous : les terroristes et CT s'allient pour lutter contre la meilleure arme du camp des poulets : Le Chicken Monster
  • Nouvelle fonctionnalité : Lorsqu'un joueur tue un poulet, celui-ci envoie un message d'alerte à ses compagnons à plumes, afin que ceux-ci fassent passer un sale quart d'heure au meurtrier

1 0

Source : Half-Life 3 : Fan Made

le Dimanche 30 mars 2014 à 22:56 - Lire les 9 commentaires

Il y a de cela presque 5 ans jour pour jour, Deviant Pictures Films (une chaine Youtube spécialisée dans la création d'animations vidéos) mettait en ligne une fausse bande annonce d'Half-life 2 : Épisode 3, intitulée « Half-Life 2 Episode Three: Fan teaser. Old times ». Aujourd'hui pour commémorer cette vidéo, ils ont décidés d'en réaliser une nouvelle !

Attention les yeux, c'est beau :

Je sais pas vous, mais moi, ça m'a donné envie de remettre ma combi CEH ! Tout ce que j'espère maintenant c'est de ne pas devoir attendre encore 5 ans pour avoir une « vraie » bande annonce de la firme au pied-de-biche...

4 0

Merci à MerrickSimms

Source : Polygon

le Mardi 25 mars 2014 à 20:13 - Lire les 11 commentaires

La nouvelle sympa du mois de mars est qu'un jeu de société Portal est en cours de développement création.

Les règles ne sont pas encore connues mais le but serait de passer un maximum de salles de test avec la possibilité d'éliminer vos adversaires ou de coopérer.

Valve aurait d'ailleurs eux-mêmes conçu les règles du jeu avant de demander à Cryptozoic de s'occuper de sa création.

Le point fort de ce jeu est qu'il y a des pions en forme de GÂTEAAAAAAUUUUUUX ! On ne sait pas quelle est leur fonction dans le jeu, mais étant quelqu'un de gourmand, je trouve que c'est quand même la classe surtout en cas de petit creux.

Le jeu devrait sortir durant le dernier trimestre de l'année, d'ici là je vais me préparer pleins de Portal Cake on devrait avoir de plus amples informations concernant les bases du jeu.

1 0

Merci à levelkro

arth78 le Mardi 25 mars 2014 à 20:07 - Lire les 2 commentaires

Avec ses Steam Machines fonctionnant sous Linux, Valve est plus que jamais décidé de booster la création de jeux sous l'OS du manchot. Pour preuve, l'éditeur a rendu Open Source son logiciel de conversion d'API graphique DirectX à OpenGL.

Pour les non-connaisseurs, DirectX est une bibliothèque logicielle permettant de créer des jeux vidéo. Le défaut de cette API est qu'elle commence à être un peu vieille et qu'elle n'est pas compatible avec Linux, contrairement à OpenGL qui a l'avantage d'être multiplateforme.

Résultat des courses, Valve cherche donc à favoriser le développement des jeux en OpenGL afin que le jeu soit facilement développable pour Linux et donc pour SteamOS.

Les sources de ce convertisseur sont disponibles sur GitHub et Valve vous laisse le modifier à votre souhait.

0 0

Merci à caouecs

arth78 le Samedi 22 mars 2014 à 15:08 - Lire les 5 commentaires

« Free To Play : aperçu de la vie de trois professionnels de DotA 2 »

Ce n'est plus un secret pour personne : avec le soutien appuyé envers DotA 2 et le développement continu de CS:GO afin d'en faire un jeu aussi compétitif que possible, Valve s'emploie ces dernières années à devenir un pilier actif du sport électronique, aux côtés de Blizzard et de Riot. L'investissement financier conséquent, entrepris notamment dès 2011 avec la première édition de « The International », a permis à la scène Dota 2 de s'imposer comme un incontournable et même de se pérenniser et de diversifier en attirant des capitaux plus modestes, alors même que le jeu n'était encore qu'au stade de bêta fermée en 2011.

Avec un peu de recul, les années 2000 n'étaient en fait que les prémices de la déferlante eSport qui fait rage depuis le début de cette décennie, avec des incursions de plus en plus fréquentes dans les médias « mainstream ».

Il faut néanmoins avouer que ce milieu reste encore des plus opaques pour le grand public, notamment pour la génération des 40-50 ans qui, de manière plus générale, peut rester perplexe devant la place qu'occupe l'informatique dans la vie de leurs enfants. « Joueur professionnel » est un statut qui en fait sourire plus d'un, avec les clichés qui vont avec.

Difficile justement pour le grand public de s'informer sur le quotidien de ces jeunes gens pour qui jouer est devenu un métier : peu de contenu disponible et surtout trop peu de visibilité.

Dans l'optique de pallier (tout du moins en partie) à ce manque, Valve nous gratifie d'un documentaire de 75 minutes, subtilement intitulé « Free To Play » et destiné à nous faire plonger dans l'état d'esprit de joueurs professionnels de DotA 2.

Étrangers complets au célèbre MOBA ? Soyez sans crainte, le film ne se focalise pas sur les aspects techniques du jeu. Une brève explication des règles basiques est tout de même délivrée par des célébrités du domaine, histoire de vous donner envie (sait-on jamais)... « Free To Play » est donc avant tout l'histoire de trois joueurs professionnels de DotA 2 (Singapore Hyfy, Etats-Unis Fear et Ukraine Dendi) qui vont participer à la première édition du tournoi « The International » (17 au 21 août 2011).

Trois pays, trois cultures, trois joueurs, une seule et même passion.

Valve s'attache donc à nous faire comprendre ce qui passe par la tête de ces joueurs à la vie hors du commun. On se rend bien vite compte que ces personnes ne sont pas, malgré ce que l'on pourrait penser, que des machines passant parfois jusqu'à seize heures par jour à s'entraîner devant leur écran. Ils restent des êtres humains (et ça c'est rassurant sur plusieurs plans) avec leurs propres démons et préoccupations quant à leur avenir.

Les familles sont elles aussi impliquées et nous présentent leur perception concernant le choix de carrière plutôt orthodoxe de leur proche. Ça peut paraître parfois un peu cliché (avec la tante asiatique ultra-conservatrice ou la mère célibataire américaine) mais le documentaire retransmet bien le caractère authentique des discours.

Un enjeu bien au-delà du million de dollars

On rencontre donc Dendi, Fear et Hyfy au moment où ils se voient confrontés au plus grand défi de leur vie de joueur. Ils sont tous les trois invités à participer avec leurs équipes respectives au tournoi exceptionnel organisé par Valve : « The International ». L'édition 2011 a frappé d'un éclair la scène du sport électronique en annonçant une récompense exceptionnelle d'un million de dollars promis à l'équipe vainqueur (cash prize total de 1,6 million de dollars), un montant sans précédent dans l'eSport. Cette somme leur permettrait bien évidemment d'asseoir un peu plus confortablement leur situation, vivre de leur passion électronique (et c'est le cas aussi pour de nombreuses disciplines sportives plus « classiques ») n'est en effet pas facile à assumer financièrement.

Mais au-delà de l'objectif pécuniaire évident, il s'agit avant tout de démontrer à leur entourage qu'ils peuvent s'assurer un avenir confortable à moyen terme grâce à leur passion mais aussi de se prouver qu'ils en sont capables. A ce sujet, le caractère mélodramatique un peu trop pesant du documentaire est parfois regrettable mais l'on ne peut pas leur en vouloir d'essayer de susciter de l'empathie chez le spectateur : c'est le cas pour tous les biopics.

La réalisation est particulièrement soignée : les cinématiques présentes pour appuyer les quelques séquences de jeu sont époustouflantes et constituent une réelle valeur ajoutée. Plusieurs autres acteurs de la scène (joueurs, commentateurs, organisateurs) apportent aussi leur expertise sur le sujet afin de nous expliquer les enjeux de cette compétition.

Mais la grande qualité de « Free To Play » réside dans sa sobriété et sa modestie : le documentaire n'essaie à aucun moment de glorifier ces joueurs professionnels en les mettant sur un piédestal ; son seul but est de vous faire partager un petit bout de leur vie et de leurs motivations, à vous d'en tirer vos propres conclusions.

Comment le visionner ?

« Free To Play » est entièrement gratuit, un cadeau de Valve qui ne manquera pas sans aucun doute d'avoir un bon retour sur investissement. Les dialogues sont exclusivement en anglais mais des sous-titres officiels en français de bonne qualité sont fournis grâce à l'aide de la communauté.

Plusieurs options s'offrent à vous :

  • Le streaming sur Youtube (n'oubliez pas d'activer les sous-titres si besoin)
  • Le téléchargement sur Steam pour un total de 5,1 gigaoctets, avec un menu esthétiquement réussi (à noter la présence de scènes bonus qui ont été supprimées du montage final)

Le documentaire est aussi disponible sur iTunes au prix de 16,99€.

Mais si vous souhaitez encourager l'effort de Valve, on vous incite à vous tourner plutôt vers le pack collector, qui se compose d'objets cosmétiques pour Dota 2 et dont une partie des bénéfices sera reversée à Dendi, Fear et Hyfy.

Remarque

News rédigé par Weirdcong : merci à lui !

 

1 0

Merci à Weirdcong

1 2 3 4 5 6 7 8  199 200 201